Chabrol Restaurant : une cuisine engagée et savoureuse

Ouvert le 14 janvier dernier, Chabrol Restaurant vous invite à une découverte culinaire autour de produits locaux et de saison.

Rendez-vous au 61 avenue Louis Bertrand à Schaerbeek, pour une rencontre avec la cuisine de Marie et le service de Sophie, deux sœurs d’origine franco-italienne.

Une adresse qui hébergeait il y a quelques années l’Osteria delle Stelle, « proposant une cuisine italienne haut de gamme dans un cadre raffiné de type Art Nouveau ». Le lieu est chargé d’histoire, même si on l’oublie vite en franchissant ses portes. On y découvre alors une atmosphère nouvelle et détendue. Le cadre apporte sans conteste un petit truc en plus à Chabrol Restaurant, où les 2 sœurs officient avec goût, tant dans le service que dans l’assiette.

Les présentations

Chabrol Restaurant, c’est la concrétisation d’une idée qui a germé dans la tête de Marie et de Sophie. « Nous aimons faire les choses à notre façon. Pour Marie, l’envie est de créer une cuisine savoureuse avec des produits frais, de saison et locaux, tout en limitant au maximum le gaspillage. » Après une formation de trois ans à l’école Ferrandi à Paris, Marie a travaillé dans plusieurs établissements étoilés ou bistronomiques en France. A Bruxelles, elle a intégré l’équipe de God Save the Cream, restaurant végétarien connu pour sa cuisine colorée et définitivement tournée vers le slow food.

Quant à Sophie, cette dernière « se passionne pour les méthodes de production, et les histoires de producteurs. » Formée en Sciences Politiques et Affaires Européennes, Sophie a travaillé à Bra dans le Piémont (Italie), au siège de l’association internationale Slow Food. A Bruxelles, Sophie a fait ses armes au restaurant Racines, où elle y a appris le service en salle.

Chabrol Restaurant peut donc compter sur la force de deux femmes engagées, qui bénéficient chacune d’une première expérience dans le domaine de l’horeca.

La promesse

En entrée, une salade de chicons (ou d’endives pour nos amis français) et d’agrumes, oeufs parfaits. Accompagné d’un verre de cidre.

« Avec notre projet, c’est cette passion que nous voulons transmettre à nos clients au travers de notre cuisine et du lieu que nous avons créé. » En d’autres mots (les miens), Chabrol propose une cuisine de terroir, réalisée avec des produits locaux.

Une collaboration est notamment en place avec Terroirist, coopérative bruxelloise qui met en lien producteurs (de Belgique et d’Europe), magasins et restaurants situés à Bruxelles. Dans l’assiette, ce sont donc majoritairement des produits belges, issus de maraîchers, producteurs, transformateurs qui travaillent de manière sérieuse et en respect de valeurs humaines et de la nature.

Tout n’est pas local, mais la transparence est de mise. « Certains produits nous arrivent de plus loin : Sicile et Andalousie pour les agrumes, les amandes, les trucs qui ne poussent pas chez nous… mais toujours de producteurs engagés. » Le fil conducteur est clair avec un positionnement engagé et cohérent, qui valorise également la biodiversité agricole, en travaillant avec des légumes parfois oubliés.

Plat principal de la formule lunch du restaurant Chabrol : assiette de risotto à la courge et à la marjolaine

Le plat principal : risotti à la courge et à la marjolaine. Un vrai délice !

Et tant qu’à parler de démarche éco-responsable, autant être cohérent jusqu’au bout. Les serviettes sont en tissus, une partie des assiettes a été réalisée sur-mesure par Sophie W, une céramiste belge située dans le Brabant wallon, alors qu’une autre partie du service est vintage. Finalement, les tables ont été réalisées par Design with sense ; c’est donc sur du mobilier composé majoritairement de matériaux de réemploi que l’on mange.

Et dans l’assiette…

Je m’y suis rendue le 15 janvier à midi, c’est-à-dire le lendemain de l’ouverture officielle. Pour un début, notre table de 7 convives a été bien reçue. Afin de faciliter la vie en cuisine, nous avons tous opté pour le lunch : entrée, plat, dessert, facturé la modique somme de 18€. Au vu de la qualité des produits et du résultat dans l’assiette, les midis risquent fort d’être vite remplis chez Chabrol. Un conseil donc : pensez à réserver !

On peut réellement parler de bistronomie : les plats sont classiques tout en étant sophistiqués, les produits sont frais et savoureux. Tout d’abord, nous dégustons une salade de chicons accompagnée d’œufs quasi parfaits et d’agrumes. Une bonne entrée en matière sucré-salé qui nous ouvre l’appétit. L’assaisonnement est simple, mais fait le job.

Et pour finir : le dessert. Cake au sarrasin, crème de citron (si mes souvenirs sont bons).

En plat principal, un risotto à la courge et à la marjolaine. Grande fan de risotto, j’ai adoré celui qui nous était proposé. Pas trop salé, bien cuit (peut-être un peu trop pour certains), j’ai apprécié le goût de la marjolaine qui apparaissait avec certaines bouchées. Enfin, nous avons terminé avec un cake au sarrasin et une délicieuse crème citronnée. Si le cake n’était pas à tomber à la renverse, j’ai tout de même adoré les éclats de noisettes et la crème qui l’accompagnaient.

Mes attentes étaient assez hautes je dois bien l’admettre, et je n’ai pas été déçue. Ma collègue y est retournée le lendemain soir et a à nouveau attesté de la qualité des plats, plus travaillés que le lunch. Pour ma part, j’étais enchantée de tomber sur une formule lunch 100% végétarienne. De manière générale, le lunch n’est pas systématiquement végétarien, mais vous trouverez toujours à la carte de chez Chabrol Restaurant une entrée végétarienne ainsi qu’un plat végétarien, parfois vegan. De quoi mettre tout le monde d’accord !

Le prix

Le midi, vous pouvez bénéficier d’un tarif lunch démocratique : formule entrée + plat ou plat + dessert à 15€, ou formule entrée + plat + dessert à 18€. Il est également possible de choisir un plat à la carte. Le soir, la carte se décline uniquement autour de 3 entrées, de 3 plats et de 3 desserts. Les prix varient en moyenne (et en fonction des produits) entre 10 et 13€ l’entrée, entre 18 et 20€ le plat, et 9€ le dessert. Vous trouverez généralement une proposition carnée, une proposition de la mer et une proposition végétarienne.

Quand je parle d’atmosphère détendue, c’est aussi lié aux personnes en présence. Mais chez Chabrol, on peut dire qu’on se sent bien !

Côté boissons

Qui dit restaurant engagé, dit choix de boissons en accord avec ces valeurs. « La carte est fixe midi et soir, mais peut changer régulièrement en fonction de nouvelles découvertes de producteurs, notamment en ce qui concerne les vins. Chaque boisson est sourcée selon notre philosophie d’approvisionnement : productions indépendantes et usage limité voire inexistant d’intrants chimiques. »

On retrouve une courte sélection de vins français et italiens, ainsi que des bières en bouteille, principalement issues de brasseries artisanales belge ou italiennes. Des cocktails, mais aussi des boissons alcoolisées plus légères. Pour ma part, j’ai consommé un délicieux cidre. Et finalement, des boissons non-alcoolisées artisanales, comme une limonade à la fleur de sureau.


Ce que j’ai aimé :

  • L’offre variée et la qualité des produits
  • Une carte inventive et de saison, qui change toutes les semaines
  • Une option végétarienne toujours disponible
  • Une formule lunch avantageuse
  • Un cadre étonnant, une atmosphère agréable

Ce que j’ai moins aimé :

  • Un manque de rapidité au niveau du service, débuts oblige

Rester connecté

Chabrol Restaurant ne dispose pas (encore) d’un site internet, mais la carte hebdomadaire des suggestions est bien entendu à consulter sur leur page Facebook et/ou via leur compte Instagram. Il est également possible de réserver en ligne via l’application Resengo.

Laurine

Passionnée de cuisine et accro aux découvertes culinaires, je prends du plaisir à partager mes recettes végétariennes et mes bonnes adresses food belges. Merci de me lire !

Articles similaires

Discussion about this post

  1. […] : des cosmétiques bio et naturels d’origine françaiseChabrol Restaurant : une cuisine engagée et savoureuseCalla Garden : le potager d’intérieur qui sauve la vie (du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *